Actualité

2018: Dr. Yango Keita

Dr. Yango Keita

 Dr. Yango Keita

Education et santé                                                           Bildung und Gesundheit
Vision et réalisation                                                         Traum und Verwirklichung
Ténacité et fidélité                                                           Beharrlichkeit und Treue

 

 

 

C'est avec ces mots que Dr. Yango Keita, l'initiateur de notre projet décrivait toujours son intention et notre engagement commun pour son village natal de Dow Bodié. Depuis 1999, il s'est engagé corps et âme pour le développement de son village. La réalité a de loin déjà dépassé son rêve. Le projet évolue et prospère. Il représente un legs pour toutes celles et ceux qui s'engagent sur place ou depuis l'Allemagne pour les habitants de la région de Dow-Bodié.

Le 31.05.2018, notre ami Dr. Yango Keita, représentant et coordinateur de notre association en Guinée est décédé à l'âge de 64 ans à l'issue d'une courte et grave maladie.

Pour nous tous, son décès est une perte douloureuse ! Il a porté en avant le développement de son village jusqu'à la fin avec un maximum d'énergie. Il nous manque beaucoup mais son action reste vivante. En Guinée maintenant, son épouse et veuve Djiwo Diallo lui succède.
Dr. Yango Keita parlait souvent avec beaucoup de joie et gratitude des nombreux participants financiers au projet.
Son attachement profond à son village natal, ses vastes connaissances des données culturelles et géopolitiques nous ont été une aide précieuse dans maintes situations. Ses liens entretenus avec les personnalités officielles du pays nous ont ouvert bien des portes. Ainsi, de nombreuses démarches ont pu être menées à bien grâce à une marge de manœuvre suffisante et la certitude d'un déroulement sécurisé.
Sa longue expérience de l'Allemagne et ses connaissances de la culture de son pays d'origine lui ont permis de nous comprendre et d'établir en même temps le lien avec les habitants de Guinée. Son intelligence et son habileté diplomatique, son amour des gens et sa tolérance ont souvent ouvert une voie dans les situations difficiles.
Dans les périodes agitées, il était présent au village aussi. Il y repose maintenant.
Pendant l'épidémie d‘ Ebola en 2015, son épouse et lui-même ont pu joindre des milliers de personnes dans le cadre d'une vaste campagne d'actions, accompagnés de jeunes gens de la région. Ils ont informé la population et distribué du matériel de protection contre cette maladie mortelle. Ainsi, toute la région autour de Dow-Bodié ainsi que de larges secteurs sont restés épargnés par la propagation du virus Ebola.
Nous pouvions toujours compter sur notre ami ; dans chaque mission de travail, nous nous sentions en sécurité à ses côtés. Il aimait la vie, la fête et la danse. Après les journées de travail commun, nous avons volontiers partagé ces moments de plaisir avec lui.
Il nous manque beaucoup et avec lui, la possibilité de lui demander conseil à tout moment.
En raison de cette nouvelle situation imprévisible causée par la mort de Dr Yango Keita, Monika Böske a décidé en août de partir en Guinée pour une visite spontanée du projet. Elle était accompagnée par Maria, la fille ainée de la famille et sa fille.
La sortie de l'aéroport et l'absence de Yango Keita qui nous accueillait toujours d'habitude s'est révélée être un des moments les plus douloureux du voyage. Là, l'absence de notre ami s'est fait terriblement sentir : sa veuve, Djiwo Diallo, tenue d'observer 4 mois et demi de deuil dans sa maison a été très reconnaissante de la visite. Elle avait et a toujours besoin de tout soutien.
A la différence des autres années lors de visites de projets, beaucoup de temps a été consacré au deuil et aux réflexions quant à la poursuite du projet. Pour toutes les personnes directement ou indirectement concernées, la continuation du projet représente un impératif absolu et quant à nous, nous n'y voyons pas d'alternative non plus. A Conakry déjà, les nombreux bons contacts avec amis et participants au projet se sont révélés stables. Ainsi, un réseau de contacts bien établis subsiste et est utile à Mme Dijwo Diallo qui se charge de la responsabilité du projet sur place. Toutes ces années, elle a toujours accompagné son époux dans sa tâche, et se trouve donc bien préparée à ses nouvelles fonctions. Elle a déjà fait preuve de sa compétence dans certaines tâches à accomplir.
Malgré des pluies diluviennes, il était absolument nécessaire de rendre visite aux habitants de Dow-Bodié. Après quelques difficultés préliminaires dues à un pont écroulé, le trajet jusqu'au village a pu être entrepris avec un retard de 24 heures.
L'accueil à Dow-Bodié était empreint d'un grand sérieux et d'une grande dignité. Certains habitants ont pleuré amèrement. Tous les collaborateurs, même les enseignants qui en fait se trouvaient déjà en vacances s'étaient rassemblés pour l'accueil. Le conseil des Anciens est arrivé plus tard et le jour suivant, les représentants officiels religieux et politiques. Tous ont présenté leurs condoléances et promis leur soutien. Notre visite spontanée a causé un profond soulagement; elle a été comprise comme le signe infaillible de la poursuite du travail commun sur place.
Pendant la courte période au village, nous avons visité le nouveau bâtiment de l'école maternelle, mis au point quelques détails techniques importants et procédé à un inventaire complet dans le centre de santé. Il régnait à ce moment une activité intense en raison des nombreux malades atteints du paludisme. Le personnel travaillait avec concentration et calme dans un centre très propre et ordonné.
Maria nous a été une précieuse aide dans toutes les tâches, qu'il s'agisse du listing des médicaments et matériaux, des traductions ou de beaucoup d'autres questions organisationnelles. D'un point de vue traditionnel, elle se voit investie d'un rôle particulier après le décès de son père, et elle souhaite assumer ce rôle. En décembre par exemple, elle sera présente sur place lors de la mission de visite du projet du premier groupe pour soutenir sa mère ainsi que notre travail.
Après une semaine en Guinée, Monika Böske rentrait en Allemagne avec le sentiment que cette mission avait été l'une des plus importantes. L'impression positive de la stabilité du travail à Dow-Bodié nous a été a été confirmé quand nous avons appris que la population de Dow-Bodié avait réparé la grille du village en une action commune - une initiative que nous avions attendu depuis longtemps.
Entretemps, le conteneur est en route pour Conakry. Djiwo Diallo a déjà pris toutes les dispositions nécessaires, activé tous les contacts, de sorte que nous sommes sûrs de trouver tout le matériel disponible à Dow-Bodié quand les deux groupes arriveront sur place en décembre et en janvier.
En plus du travail habituel dans le domaine artisanal et médical ainsi qu'avec les enseignants, un groupe d'ophtalmologues opérera pour la première fois les patients atteints de la cataracte. Nous nous réjouissons que cela puisse être réalisé - et de nombreux patients concernés attendent cette opération.
Et bien sûr, la construction du nouveau jardin d'enfants avec école maternelle sera complétée, l'intérieur sera meublé et une cérémonie d'inauguration du bâtiment aura lieu ensuite.
Yango Keita avait encore été l'initiateur de cette phase du projet. Nous penserons très souvent à lui et il nous manquera, mais notre projet commun poursuit son chemin.

Bonne Année 2019 !