2014-2: Centre de santé

Le 6 février 2014, le deuxième groupe s’est envolé pour la Guinée : Mirja Teschner, Stefan Leinen, Markus Maus, Dr. Hermann Klinger, Rita et Walter Kren, Claudia Müller, Renate Ettrich et Aloys Böske. Retour le 20 février.

Les bagages de Stefan, Markus et Mirja n’ont pas été embarqués. Ils arrivent en brousse 4 jours plus tard. Quiconque a déjà voyagé en Afrique est à même de mesurer l’ampleur du dommage.

Un jour après notre arrivée,  nous partons pour Dow-Bodié aux premières lueurs du jour. A Conakry déjà, l’embrayage du minibus tombe en panne soudainement. Impossible de réparer; nous sommes obligés de changer de véhicule et quittons la capitale avec un retard de trois heures. En cours de route, le „nouveau véhicule“ subit quatre pannes de pneu. Nous terminons le trajet avec un pneu crevé – une aventure. Nous arrivons finalement à Dow-Bodié un peu avant minuit. Nous sommes accueillis avec enthousiasme!

Le lendemain, les travaux de préparation commencent immédiatement. La salle d’opération est organisée, et nous installons les appareils nécessaires. Tout le monde se réjouit des portes nouvellement montées en janvier.


Nous procédons aux premières opérations avec anesthésie totale le jour suivant. Walther Kren est responsable de la chirurgie, il est assisté du Dr. Diallo de Conakry.
Stefan Leinen, Mirja Teschner et Markus Maus forment l’équipe d’anesthésie. Le chirurgien et l’équipe d’anesthésie collaborent parfaitement.
Nous opérons, entre autres, des patients présentant des hernies inguinales et des goitres. Les patients sont de tous âges, nouveau-nés inclus. Aucune complication n’intervient, tout se déroule au mieux pour les patients.
En salle d’opération, le plus souvent, la chaleur est intense ; l’humidité ambiante y est très élevée.  En général, quand les opérations se prolongent, le bloc opératoire se transforme en véritable sauna. Une climatisation s’avère nécessaire à l’avenir.
La salle d’attente fait office de dortoir. Elle ressemble à une unité de soins intensifs. Huit lits sont disponibles en tout. Stefan Leinen a installé des appareils de surveillance.
Si le nombre d’opérations augmente, il faudra prévoir un élargissement de l’espace de soins stationnaires. 
Rita Kren et Claudia Müller traitent de nombreux patients pour les affections de médecine générale.  Souvent, ceux-ci présentent de très graves signes cliniques. Quelques –uns sont traités en stationnaire.  Souvent, des patients doivent recevoir des soins jusqu’à une heure avancée de la nuit. Même dans ce cas, des séminaires de formation pour le personnel médical ont lieu régulièrement. Au cours de notre séjour, plus de 800 patients sont traités.
Aloys Böske est responsable du nettoyage et de la stérilisation des instruments.  Il faut veiller de plus, à des draps de lits et du linge de bloc opératoire propres.
Il s’avère nécessaire à l’avenir d’engager un deuxième chirurgien afin de soulager la tâche de Walther Kren.

Photos:
- en route pour le travail
- centre de santé, patients en attente
- installation du bloc opératoire
- nouveaux appareils médicaux
- l’équipe de chirurgien et d’anesthésistes
- préparations au bloc opératoire
- l’équipe d’anesthésistes
- jeune enfant opéré
- opérations
- linge de bloc opératoire
- Madame Kante, infirmière
- activités au cabinet médical
- salle des lits
- visite
- nourrisson
- séminaire de formation en soirée
- laborantin
- collaborateur
- photo avant le départ